Peut-on se réinstaller après une liquidation judiciaire ?

La liquidation judiciaire est une procédure qui met fin définitivement à l’activité d’une entreprise, d’un artisan ou d’une association. C’est très douloureux pour les patrons, comme pour les employés, mais ça reste l’unique solution quand une entreprise est en état de cessation de paiement. Quand elle n’honore plus ses créances, et que son rétablissement est impossible après plusieurs tentatives de redressement judiciaire qui ont échoué, dans ce cas, tous les biens sont mis en vente pour pouvoir payer les créanciers. Mais est-il possible de se réinstaller après une liquidation judiciaire ?

Est-il possible de se réinstaller après une liquidation judiciaire ?

Oui, il est tout à fait possible de se réinstaller après une liquidation judiciaire, par contre, sous certaines conditions. D’abord, le responsable ne doit pas être interdit de gérer, et ne doit pas aussi avoir des sanctions au tribunal du commerce. Si le propriétaire de l’entreprise a des sanctions financières, il doit régler en premier les dettes de son ancienne entreprise par son propre argent, avant de pouvoir créer sa nouvelle entreprise. En revanche, s’il a subi des sanctions civiles et une interdiction de gérer, dans ce cas, il n’aura pas le droit d’ouvrir une nouvelle société durant 15 ans.

Soyez prudent, si vous avez l’intention de créer une nouvelle société avant la fin de la liquidation judiciaire de votre précédente entreprise. Si on y découvre un détournement d’argent ou de clients, vous risquerez gros, une peine allant jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et une amende de 75 000 euros.

Les difficultés quand on veut se réinstaller après une liquidation judiciaire

Lorsque l’entreprise a cessé toute activité et que la liquidation judiciaire est close, le chef d’entreprise doit penser à son futur emploi. Il pourrait choisir d’être salarié pour plus de sécurité, ou au contraire ne pas baisser les bras et retenter sa chance en tant qu’entrepreneur. Ce second choix, peut être lourd de conséquences, car après un échec, peu sont ceux qui vous accordent une deuxième chance. Recréer une nouvelle société et repartir de zéro, nécessite une force de mental et surtout un financement conséquent. Obtenir un financement auprès des banques en ayant des antécédents de mal gérance ou de faillite personnelle est très difficile, voire impossible. Les banques ne veulent prendre aucun risque, et ont à leur disposition un indicateur de dirigeants dans un fichier de la Banque de France qui classe les chefs d’entreprise, et indique si tel dirigeant mérite une attention particulière ou pas. Mais il arrive que les banques financent votre projet après une liquidation judiciaire. Si vous arrivez à convaincre ces organismes financiers et à prouver la rentabilité de votre projet en leur présentant un dossier avec un plan détaillé du projet en question, ainsi que des garanties, comme le nantissement des parts de votre entreprise. Outre les difficultés financières, il y a d’autres difficultés auxquelles il faudrait faire face, telles que la difficulté d’avoir de nouveaux associés, et de trouver de nouveaux clients.

Comment se réinstaller après une liquidation judiciaire ?

Afin de se réinstaller après une liquidation judiciaire et d’ouvrir une nouvelle entreprise, vous devez :

  • Déterminer les meilleures solutions pour votre nouveau projet ;
  • Trouver un financement ;
  • Commencer les procédures nécessaires à la création de votre société ;
  • Privilégier la création d’une micro-entreprise pour limiter les risques.

Nous vous conseillons d’opter pour la forme indépendante, lors du choix de votre activité, comme devenir autoentrepreneur par exemple. C’est plus facile à gérer, ça coûte moins cher, et la fiscalité est plus intéressante. Vous pourrez ainsi, lancer rapidement votre entreprise. En ce qui concerne la procédure, pour se réinstaller après une liquidation judiciaire, c’est la même que pour la création de votre première entreprise. Elle consiste à déclarer votre activité, à rédiger des statuts et d’immatriculer votre société. Il peut vous être demandé également, selon l’activité choisie, de passer un stage pour vous initier à la gestion d’entreprise. En conclusion, si vous voulez vous réinstaller après une liquidation judiciaire, étudiez votre projet, remettez-vous en question pour voir ce qui n’a pas fonctionné dans votre première expérience, ayez un financement adéquat, et des alliés de confiance. Mettez tout en œuvre, pour réussir ce nouveau projet, et dites-vous que le pire n’est pas d’échouer, mais de ne pas tenter de réussir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page