portefeuille etf

Comment construire un portefeuille ETF de qualité ?

Les ETF ou Exchange Traded Funds constituent un meilleur moyen d’investissement sur le marché boursier, dont celui des matières premières. Pour ce faire, vous devez bâtir le meilleur portefeuille possible. Face à divers types de trackersdisponibles, vous risquez de vous ennuyer. Ainsi, ce guide vous apportera des idées pour peaufiner votre plan de trading.

Comment reconnaitre un excellent portefeuille ETF ?

D’emblée, vous devez soigner votre profil personnel, mais également votre enveloppe fiscale et votre courtier en bourse. Cependant, cela ne suffit pas pour que vous disposiez le meilleur portefeuille ETF. La maîtrise de frais de gestion et la diversification des actifs en constituent les principales caractéristiques.

Maîtrise de frais de gestion

Une variation de 0,05 % à 1 % s’observe entre les frais de gestion de différents types d’ETF. En matière de marché financier, ces différences s’avèrent significatives. Du coup, lorsque vous investissez dans le long terme, ces coûts coûteront de plus en plus cher. Pour prévenir le risqued’érosion de rendement, vous devriez optimiser ces frais, notamment si vous effectuez une gestion passive ou lazyinvesting.

L’arbitrage sur les frais de gestion constitue l’un des critères de choix d’un ETF. Parmi ceux qui possèdent le même indice de référence, il faut donc se questionner sur sa maîtrise de frais de gestion. Celle-ci permet effectivement d’optimiser la performance du fonds.

Diversification des actifs

Le but consiste de trouver le meilleur équilibre entre le rendement et le risque d’investissement, que ce soit factoriel ou mondial comme le cas d’un indice MSCI World. Or la gestion de risque passe d’abord par une diversification et une décorrélation non seulement des actifs, mais également des tailles de capitalisation, des zones géographiques, des facteurs…

Cette mesure doit être appliquée au niveau de différentes classes d’actifs pour mieux réduire la volatilité du portefeuille.Cette dernière implique nécessaire une très bonne stratégie et une certaine attention afin de vendre au moment opportun.

Quels ETF choisir pour constituer son portefeuille ?

Aucun ETF ne doit être privilégié. Toutefois, deux d’entre eux sont réservés aux investisseurs chevronnés et donc déconseillés aux néophytes : les ETF inverses et les ETF à effet de levier. Pour des placements d’argent passifs à long terme, opter pour ces deux types de trackers donnerait lieu à de mauvaises surprises.

Il existe effectivement différents types d’ETF, mais à vous de choisir ce qui vous convient le plus, compte tenu de votre secteur, votre zone géographique, votre thématique d’investissement ou les catégories d’actifs. Sur action sur spéculatif, actif, passif ou obligations, une multitude de choix s’offre à vous. Pour en savoir encore plus sur les ETF, vous pouvez consulter le site web de Saxo Banque, une référence sur le marché boursier.

Vos stratégies d’investissement dépendent en grande partie de vos ETF. Votre choix devra correspondre à vos attentes, à votre profil d’investisseur, à vos critères mais surtout à vos choix de vie. Tolérer les risques en gardant son sang-froid, établir sa roadmap, choisir entre intérêts composés et revenus récurrents ou diversifier son ETF nécessitent un certain savoir-faire. Toutefois, la maîtrise de ces points vous permet de rentabiliser vos opérations boursières.

Quelle enveloppe fiscale sélectionner pour construire son portefeuille ETF ?

Entre Assurance vie, CTO et PEA, le choix semble souvent difficile. L’idéal reste de posséder les trois pour loger vos investissements financiers. Cependant, au cas où vous n’en avez pas la possibilité, vous pourrez commencer par ouvrir une assurance et un PEA. Cela vous permet d’en tirer les avantages fiscaux dans le plus bref délai. Ensuite, si vous souhaitez poursuivre dans le long terme, vous pouvez créer des comptes titres (CTO).

Identifier la meilleure enveloppe fiscale rime avec le choix des actifs, la durée de l’investissement, l’expérience en la matière. Savez-vous par exemple que les assurances vie ne couvrent qu’une partie de vos ETF ? De même pour le cas d’un PEA, l’éligibilité ne concerne que quelques trackers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page